12 mars

< PRÉCÉDENT | SUIVANT >

La cinégraphie : l’arrêt sur image et le mouvement 

Atelier de yako

10h-13h | Petit Théâtre du Vieux Noranda

112 7e Rue, Rouyn-Noranda, QC J9X 1Z9, Canada

Salle Les hybrides

Atelier | Gratuit (Inscription nécessaire)

Atelier pour les artistes professionnels de l’Abitibi-Témiscamingue

Cet atelier participatif est organisé en collaboration avec le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue. En salle, il est réservé aux artistes de toutes disciplines de la région. Les artistes francophones d’ailleurs pourront observer l’atelier depuis chez eux.

Inscription en salle

yako ouvre ses carnets vidéos où sont esquissées des recherches visuelles sur le mouvement; il présente quelques projets réalisés ou non. Ceux en cours de réalisation avec Frédérick Gravel (DLD) et Carol Prieur (Cie M. Chouinard) seront particulièrement étudiés. Dans un deuxième temps, un atelier permettra aux artistes de mettre en pratique différentes techniques photographiques (surimpression, slow shutter) ou d’animation (optical flow, morphing…) autour de la création de portraits « vivants ».

BIOGRAPHIE
yako (Jean-Christophe Yacono)
Concepteur, réalisateur multimédia et photographe

yako a développé une pratique photographique et numérique à travers divers projets artistiques. Ses réalisations ont été présentées, entre autres, à la Biennale internationale d’art numérique (BIAN), au Festival International du film sur l’art (FIFA), au Festival du Nouveau Cinéma (FNC), au Cirque du Soleil, au studio ARTV de la PdA (Place des Arts de Montréal), au Centre Pompidou (France) et à la galerie Centrale Powerhouse (Montréal). Depuis 1995, il s’intéresse aux nouvelles formes d’écritures numériques pour écrans et espaces publics.

C’est par le biais de la photographie, des « nouvelles écritures » interactives (web, mobile, VR-AR-MR-XR, espaces immersifs…) et de « l’arrêt sur images » qu’il entame une réflexion sur le geste, à la volée ou chorégraphié. Il s’intéresse au mouvement lors de déplacements, d’expériences ou de spectacles, ainsi que sur ses formes, les bougés et les différents flous que le mouvement imprime sur un capteur.

Il est également concepteur réalisateur multimédia et lead innovation, a œuvré au sein du groupe Cirque du Soleil (2018-2019) et chez Moment Factory (2016-2018).

yako travaille activement sur des projets de livre photo et effectue des mandats de documentation d’événements artistiques, culturels ou festifs.

9h | En ligne  

11h-17h | Musée d’art de Rouyn-Noranda

201 avenue Dallaire, Rouyn-Noranda
Québec, Canada, J9X 4T5

Gratuit | En ligne | Au MA

« Aujourd’hui on s’agite pour reconstruire le monde. L’instrument de sauvetage est l’instinct. Cet instinct si longtemps emprisonné, une partie de notre effort consiste maintenant à le déterrer. »

— Françoise Sullivan, dans le manifeste du Refus global (1948)

La programmation de films de cette exposition est issue d’une collaboration entre l’événement québécois Cinédanse et le festival français Ciné-Corps. Le commissariat est signé par Sylvain Bleau, directeur de La Caravane de Phœbus, et par Virginie Combet, directrice de Ciné-Corps. Exposition destinée à être produite dans le cadre de la 68e Biennie franco-québécoise, son volet québécois sera présenté en première lors de l’événement Cinédanse Rouyn-Noranda en mars 2022, et le volet français en 2023.

Le commissariat parle d’émancipation et de révélation : des francophones, des autochtones au Québec, des communautés culturelles, en France comme ici, et enfin des différents genres. L’exposition met notamment en vedette les artistes québécois Françoise Sullivan, Mario Côté, Darian Smith, Thérèse Ottawa, Béatriz Mediavilla, Joséphine Bacon, Isabelle Hayeur, Ariane Boulet, Édouard Lock et Nate Yaffe, ainsi que les artistes français Maurice Béjart, Chriss Lag, François Chaignaud, Cecilia Bengolea, Ludivine Large-Bessette, Nacera Belaza et La Horde. Chriss Lag accompagne d’ailleurs son documentaire Parole de King !

L’Expo-projections sera accessible du 9 mars au dimanche 13 mars 2022.

Visionner en ligne

Visages d’un pays

Une création collective initiée par le Centre Pompidou et le Pays du Centre Ouest Bretagne (France)

Avec le chorégraphe Thierry Micouin

14h | Musée d’art de Rouyn-Noranda & En ligne 

 201 av. Dallaire, local 154, Rouyn-Noranda, Quebec J9X 4T5

Gratuit | Visionnement

Nous sommes tous danseurs !

RSVP en salle Visionner en ligne

Visages d’un pays | Dremmoù ur vro est le titre d’une résidence artistique initiée en 2020 par le Centre Pompidou au Pays du Centre Ouest Bretagne, en partenariat avec Danse à tous les étages, scène de territoire danse en Bretagne, autour des thématiques : paysages, agriculture, danse contemporaine, photographie, création sonore.

Sylvain Gouraud, photographe, et Pauline Boyer, artiste sonore, ont rencontré sur leurs propres terres une dizaine d’agriculteurs et agricultrices, éleveurs et maraîchers pour parler paysages et agriculture. En jeu : un tour d’horizon des évolutions du paysage, et des grandes questions liées à la pratique agricole d’aujourd’hui.

De ces rencontres ont émergé des images et des captations sonores que Thierry Micouin, danseur et chorégraphe (T.M. Project), a utilisées comme supports à des ateliers amateurs avec ces agricultrices et agriculteurs (rassemblés au sein de l’association des Racines du Blavet), et une classe de la filière agro-équipement du lycée St-Yves de Gourin. Douze jeunes de 15 ans, dans le cadre de leurs cours d’éducation socio-culturelle – cours d’ouverture à diverses pratiques artistiques – ont relevé le défi de quitter leur tracteur pour être, un instant, danseuses ou danseurs.

Thématiques : paysages, agriculture, danse contemporaine, photographie et création sonore.

Réal. : Astrid de Cazalet | France | 2021 | 60’

 « Femmes d’aujourd’hui »

 Programme mixte de performances & de projections

17h30 | Petit Théâtre du Vieux Noranda & En ligne 

112 7e Rue, Rouyn-Noranda, QC J9X 1Z9, Canada

Projection | Performance

7 $ en ligne | 12 $ en salle (10 $ étudiants & membres du RQD)

Dans son plus récent ouvrage, l’écrivaine camerounaise Leonora Miano nous interpelle.

L’autre langue des femmes (Éd. Grasset) : « C’est la parole qui émerge lorsqu’elles se définissent pour ce qu’elles sont, pas en fonction de ce qui leur est infligé. »

Les œuvres de ces femmes artistes au programme en sont l’écho.

Acheter en salle Acheter en ligne

Jil Guyon

Série de films « Widow » et performance Widow’s Walk

La New-yorkaise Jil Guyon, muse des éditions précédentes de Cinédanse, vient pour la première fois à Rouyn-Noranda. Elle présente sa série de films « Widow » sous forme de mapping, ainsi qu’une version inédite de sa performance Desert Widow.

Desert Widow explore les contours du deuil et de l’isolement en fusionnant une performance solo basée sur le mouvement avec une vidéo et une musique immersives. La performance met en scène le personnage de la Veuve, figure énigmatique, à la fois imposante et fragile, portant une robe noire iconique et changeante. Son économie gestuelle, féminine et hautement stylisée, dégage une puissance émotionnelle contenue, tandis que l’urgence de sa concentration corporelle invite le public à une communion énergétique partagée. Au milieu de l’énormité de la catastrophe climatique, de l’effondrement social et de l’emprise implacable d’une pandémie mondiale, Desert Widow se situe dans l’œil de cette tempête collective comme une offrande de deuil et une invitation à la guérison.

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Mus.: Mihoko Suzuki | USA | 2015-2022 | 19’54

  • Liste des films en mapping

Widow

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2013 | 11’55

Desert Widow

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Mihoko Suzuki | USA | 2015 | 10’48

Vigil

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2015 | 2’39 (ou 3’44 en 2019) (2 versions)

Widow GHOSTS

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2017 | 3:09

Widow’s Walk

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2019 | 6’31

Widow’s End

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2020 | 4’42

Widow NIGHT

Réal. & Perf. : Jil Guyon | DP.: Valerie Barnes | Comp.: Chris Becker | USA | 2022 | 4’12

BIOGRAPHIE

Jil Guyon est une artiste visuelle et de spectacle multidisciplinaire. Son travail a été présenté dans des théâtres, cinémas, musées, galeries et salles de concert du monde entier, notamment au Lincoln Center, au Symphony Space, au Queens Museum et au Museum of the Moving Image. Sa pièce de danse-théâtre multimédia, At the Borders of Eternity, basée sur le journal d’Anne Frank et acclamée par la critique, a été présentée au WUK Wien (Vienne), pendant une brève période où l’extrême droite a pris le pouvoir politique en Autriche. Son travail actuel – The Widow Series – trouve son origine dans le spectacle in situ Agora II de la chorégraphe Noémie Lafrance, pour lequel Guyon a créé le personnage en tant qu’artiste invitée. Elle a également collaboré avec la pionnière de la vidéo/performance Joan Jonas et la chanteuse/compositrice Amanda Palmer (Dresden Dolls). Jil est nominée pour le prix Lumière du Canada et a reçu de nombreux prix en cinéma expérimental.

Lana Morton 

« Georgie »

Un spectacle avec Lana Morton (Val d’Or/Ottawa), une chorégraphie d’Harold Rhéaume (Québec)
Inspirée par sa mère, l’artiste originaire de Val d’Or, Lana Morton, interprète la femme fatale qui a appris à vivre à travers le regard des autres. Elle se déconstruit. « Nous avons tous en nous deux entités qui se confrontent, notre côté ludique et doux, en contraste avec notre côté sombre. C’est la contradiction confrontant l’évidence. Georgie, c’est toi, c’est moi ».

BIOGRAPHIE

Originaire de Val-d’Or, Lana Morton est adjointe artistique et directrice de production du Centre de danse contemporaine ODD (Ottawa). Elle est aussi fondatrice et programmatrice de SÉRIE DANSE 10, une série de diffusion de spectacles qui compte plus de 45 productions.

Bachelière en danse contemporaine de l’UQAM (Université du Québec à Montréal), elle anime le milieu de la danse d’Ottawa-Gatineau depuis 1995 en tant qu’interprète, chorégraphe, collaboratrice artistique, enseignante et productrice.

À l’automne 2016, accompagnée des artistes chorégraphes Jeffrey Hall et Katia Gagné, elle a créé et présenté son solo Autres fréquences à la soirée d’ouverture du Festival Quartiers Danses à la Place des Arts de Montréal. Ce spectacle a par la suite été présenté à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins à Ottawa, ainsi qu’à CD Spectacles à Gaspé.

Elle a interprété la pièce GEORGIE, une commande du CDC au chorégraphe Harold Rhéaume de Québec. L’œuvre a été présentée avec la Compagnie ODD à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins (2017), à La Nuit émergente à Sudbury et au XVIIe Sommet de la Francophonie en Arménie (2018).

Eclipse

Un film avec Robin Poitras (Regina, Saskatchewan)

La grande danseuse des Prairies Canadiennes, Robin Poitras, un jour d’éclipse, en plein désert de Mongolie, sur une musique de la regrettée Lhasa de Sela.

Réal.: Robin Poitras, Edward Poitras & Larry Bauman | Mus.: Lhasa de Sela | Régina, Canada | 2019 | 6’

RGS2

Un film de Colin Power (Toronto) et d’Yvonne Coutts (Ottawa)

La robe à paillettes de la femme moderne n’arrive pas à cacher l’hypertension de son existence. Une première création de danse à l’écran pour Yvonne Coutts, qui dirige ODD depuis 2010.

Réal.: Colin Power | Chor.: Yvonne Coutts | Perf.: Kay Kanney | Ottawa, Canada | 2019 | 11’11

Tota / Grand-mère / Grandmother

L’arrière-grand-mère de Barbara a confectionné une robe il y a environ 60 ans; elle a été transmise à Barbara par sa grand-mère. Barbara explorera sa relation avec son « Tota » (grand-mère), comment son ADN la traverse et comment cette robe l’honore encore. Comment l’amour et les histoires transcendent-ils le temps et l’espace ?

Réal.: Courtney Montour | Chor. & Inter.: Barbara Kaneratonni Diabo | Music: Michael Diabo | Prod.: APTN & Nish Media – PULSE | 2022 | 5′

À ne pas manquer

Atelier Tu mio corpo XI
avec Monique Léger (Acadie)

11 mars | 9h30-11h | Musée d’art & En ligne

L’atelier offert par Monique Léger est un « éveil au corps sensible » du public, qui assistera en salle ou en virtuel, en amont du spectacle de Tu mio corpo XI. Celui-ci vous permettra de vivifier doucement vos sens, et vous invitera pleinement dans le registre de vos sensations et de votre respiration.

La cinégraphie : l’arrêt sur image et le mouvement. Atelier de YAKO

12 mars | 10h-13h | Petit Théâtre du Vieux Noranda

YAKO ouvre ses carnets vidéos, où sont esquissées des recherches visuelles sur le mouvement, et présente quelques projets réalisés ou en cours de réalisation.

Dans un deuxième temps, un atelier permettra aux artistes de mettre en pratique différentes techniques photographiques (surimpression, slow shutter) ou d’animation (optical flow, morphing...) autour de la création de portraits « vivants ».

Thierry, Joséphine, Blanche
et autres danseurs du dimanche

Du 13 au 15 mars | 17h | En ligne

Découvrez trois documents porteurs d’espoirs avec le chorégraphe Thierry Thieû Niang, à voir ou à revoir !
Habiter le mouvement : Un récit en dix chapitres de Béatriz Mediavilla (Rouyn-Noranda), Une jeune fille de 90 ans de Valeria Bruni Tedeschi & Yann Coridian Ichor (France) et Danser le printemps à l'automne de Philippe Chevallier & Denis Sneguirev (France).
(Disponibles durant 72h)